Pourquoi porter le kilt en France - Picokilt - Kiltmaker

Pourquoi porter le kilt en France?

Voici un bref historique qui vous montrera que ce vêtement n'est pas exclusivement écossais.

Le terme "kilt" est un terme d'origine Danois (normàn). Il désigne la jupe courte du guerrier Viking, qui a conquis tout le nord de l'Europe puis l'Irlande et la Normandie. Du fait du climat très frais des pays du Nord, le kilt a été complété par le port de braies.

Ces guerriers ayant par la suite colonisé une partie de l'Écosse avaient fini par adopter le vêtement local ou "plaid" (une longue couverture cintrée au milieu utilisée pour dormir et pour s'habiller) qui est le véritable costume d'Écosse.

Après l'occupation des Romains et son influence sur la Gaulle nous trouvons une jupe appelée "saie" (il s'agissait à l'origine d'une blouse ouverte sur le devant, portée essentiellement par les paysans comme unique vêtement et qui a été transformée en jupe courte couleur écru, sanglée sur le côté droit et plissée à l'arrière, identique au kilt moderne). Cette saie a été portée lors des fêtes gauloises jusqu'au début du 19ème siècle.

Les Celtes continuaient à s'étendre jusqu'à la pointe ouest du continent européen et portaient aussi une jupe courte, particulièrement les tribus occupant le sud (Italie, Espagne, France etc...).

Enfin, il faut savoir que les Normands (anciens Vikings, altération de North Men = hommes du nord) ont gardé la jupe guerrière jusqu'au 15ème siècle avant que le Duché de Normandie ne passe entre les mains d'une administration soit Anglaise, soit Française...

Nous en trouvons également des modèles dans la garde-robe de la Monarchie jusqu'à la Révolution française.

A travers les âges, nos amis Ecossais ont su sauvegarder le savoir-faire de tissage des tartans et c'esten 1720, en Écosse, que Thomas Rawlinson inventa le kilt moderne tel que nous le connaissons aujourd'hui et tel qu'il est fabriqué par Picokilt en Bourgogne.

Le kilt était porté partout en Europe sous différentes appellations. Continuons à faire vivre ce très bel héritage culturel.

Saie gauloise